Forme et remise en forme

  • Coup de pompe: que faire pour y remédier?

    Chez n’importe quel individu, il peut arriver que la fatigue mette à plat toutes les batteries, parfois sans raisons apparentes. Cela correspond à ce que l’on appelle dans le langage courant avoir un coup de pompe. L’expression avoir un coup de pompe remonterait à 1920 et aurait vu le jour dans le monde de l’aviation. On utilisait cette expression pour désigner les descentes brutales de l’avion lorsqu ‘il passait 280px-Natacio.jpgpar un trou d’air. La notion de coup de pompe correspond bien chez les êtres humains à une chute brusque du tonus, une sorte de perte d’énergie physique accompagnée parfois d’une absence de goût pour agir et réfléchir. Que faire en cas de coup de pompe ? Tout d’abord, il convient de tenter de percer l’origine de l’arrivée de ce coup de pompe. Ce dernier peut être lié à une maladie particulièrement épuisante comme la grippe, l’hépatite, l’anémie ou encore la tuberculose. Le coup de pompe peut par ailleurs s’expliquer par le stress induit par le mode de vie : pas de pratique sportive, consommation excessive d’alcool, alimentation non équilibrée et comportant des carences, conflit familial, rupture, perte d’emploi, conditions de travail psychologiquement difficiles à supporter, surmenage, problèmes avec ses enfants, etc. Un coup de pompe peut-être en outre lié à un trouble psychologique important comme la dépression. Le coup de pompe ne correspond pas seulement à un coup de fatigue. Il se manifeste aussi par des insomnies, de la migraine, l’irritabilité… Il existe divers moyens de lutter contre un coup de pompe. Lorsque la cause est déterminée, il s’agira d’agir en conséquence. Ainsi, la personne souffrant de grippe devra tout simplement prendre les médicaments prescrits par son médecin, se reposer un certains temps et suivre une alimentation équilibrée et ce, afin de pouvoir se remettre de la meilleure manière possible. Lorsque les causes du coup de pompe sont inconnues ou de divers ordres, l’individu concerné peut tenter plusieurs méthodes. Phytothérapie (art de guérir par les plantes) avec les vertus du maca ou l'algue de choc spiruline, yoga, natation, cure de vitamines, pratique de massages (massage thaï, massage californien, massage hawaïen, massage suédois… il y a l’embarras du choix), hydrothérapie, acupuncture, absorption de fruits secs, de légumes et d’aliments énergétiques comme les pâtes, hydratation (il est conseillé de boire au moins 1,5 litre d’eau par jour)…, le coup de pompe peut être guéri grâce à divers moyens que l’on peut employer seuls ou associé à d’autres. Un départ en vacances au soleil peut constituer également un bon remède. Et en cas de coups de pompe répétés, un phénomène que l’on appelle couramment la fatigue chronique, il est recommandé de consulter un médecin pour effectuer un bilan de santé.

  • Plantes Angélique officinale

    Plantes Angélique officinale appellations

    L'angélique est une plante à la fois médicinale et aromatique. Elle est connue sous diverses appellations, angélique archangélique, herbe du Saint-esprit, angélique du jardin ou angélique médicinale. Cette plante qui donne des fleurs deux fois dans l'année appartient à l'ordre des apiacées ou des ombellifères. On peut utiliser toutes les parties de l'angélique pour différentes préparations. Trouvée pour la première fois en Syrie, elle pousse actuellement sur tout le sol européen. Quelquefois, elle peut atteindre 2 mètres de hauteur et préfère un sol humide ne contenant pas d'argile. L'angélique croît bien dans un lieu ombragé et en temps sec, un arrosage fréquent lui sera bénéfique.

    L'angélique et la botanique

    L'Angélique est connue botaniquement sous le nom d'angélica archangelica ou angélica medicinalis. Dans le domaine officinal, on utilise surtout la racine de la plante. Elle possède une tige robuste et des feuilles bien vertes. D'une couleur jaune plutôt claire, les fleurs comportent une trentaines de rayons. L'angelica archangelica se tient sur une racine pivotante, mais solide. On peut récolter sa tige et ses pétioles après la deuxième année de son semis et les grains sont à maturité à la troisième année, moment où elle meurt. Tanin, coumarine, acides et glucides sont les composants présents dans la plante.

    Les valeurs thérapeutiques de l'angélique

    L'angelica medicinalis est connue depuis très longtemps pour ses valeurs thérapeutiques. Elle est utilisée pour soulager les douleurs gastro-intestinales et elle agit sur les ballonnements et la flatulence. Elle a un pouvoir spasmolytique et apaise les douleurs provoquées par les ulcères, qu'elles soient gastriques ou duodénales. Pour traiter les toux et les bronchites, on a recourt à l'angelica medicinalis. Pour la fièvre, grâce à sa propriété sudorifique, elle s'avère très efficace. Dans le traitement des douleurs rhumatismales, elle sera utilisée comme onguent externe. La plante a également des vertus stimulatrices pour les personnes en convalescence en aiguisant leur appétit. Comme elle possède aussi des propriétés condimentaires, on la trouve dans les préparations en pâtisserie, boulangerie et entre dans la composition de certaines liqueurs comme la Chartreuse ou la Bénédictine. La cosmétique profite des vertus de la plante pour parfumer crèmes, shampooings et savons. L'angélique se présente également en gélules végétales tout en gardant ses valeurs curatives.

    Précautions de consommation avec l'Angélique officinale

    Toutefois, comme tous les médicaments, quelques précautions doivent être prises concernant ce produit végétal. Il ne se prescrit pas pour les femmes enceintes vu ses pouvoirs abortifs. Mais pendant l'allaitement, sa prise est autorisée. D'ailleurs, on considère qu'elle protège les bébés des troubles gastro-entérites. Les facultés carminatives de l'angélique déconseillent l'exposition au soleil et aux rayons UV. Pour jouir de ses différents bienfaits, il serait plus simple de la planter dans son jardin ou dans son potager. Ce procédé permet de l'avoir fraîche. 

    Sources : http://fr.wikipedia.org/wiki/Ang%C3%A9lique_officinale

    http://www.mr-plantes.com/2014/07/angelique/

  • Que procure la consommation d'aubier de tilleul

    Le tilleul et l'aubier du tilleul au fil du temps

    Pouvant vieillir jusqu'à un demi-millénaire, le tilleul est un grand arbre originaire de France, plus précisément de la région du Roussillon. Il porte des feuilles vertes en forme de cœur, posées en alterne, pourvues de pétiole et légèrement duvetées sur la face inférieure. Épanouissant en été, les fleurs disposées en grappe sont petites et jaunâtres, rallongées par plusieurs étamines. Le tilleul a toujours été célèbre pour les bienfaits de son aubier. Evoqué par les médecins grecs de l'Antiquité comme Dioscoride ou encore Théophraste, cette partie de l'arbre s'intégrait dans les préparations médicinales anciennes. Le Romain Pline en parlait également ainsi que les botanistes ayant vécu à partir du XVIè au XIXè siècle. D'autres recherches anciennes ont permis de détecter les bienfaits de ce remède naturel sur le corps.

    Que contient l'aubier de tilleul

    Étymologiquement, le terme tilleul provient du mot latin « tilia », issu du grec « tilos » signifiant fibre, un des composants caractéristiques de l'arbre. D'où le nom scientifique « Tilia sylvestris ». L'aubier de tilleul renferme d'innombrables composants organiques comme des flavonoïdes, des coumarines, des polyphénols et des tanins. Il contient également de la tiliadine, une substance amère cristallisée. Ces divers éléments lui confèrent des vertus thérapeutiques. L'aubier de tilleul procure également des huiles essentielles riches en linalol, en géraniol et en farnésol.

    Que procure la consommation d'aubier de tilleul

    La propriété curative de l'aubier de tilleul concerne les affections internes. Il soigne particulièrement les troubles circulatoires et les maladies des viscères. La consommation d'aubier de tilleul procurera alors des sensations de décontraction face à des moments de stress ou des crises cardio-vasculaires. Le cœur du tilleul fluidifie le sang et apaise le système nerveux. De plus, ce produit naturel élimine efficacement excès de graisses engendrant des problèmes de surpoids et de cholestérol. Il en est de même pour les troubles digestifs issus d'une insuffisance biliaire. Raison pour laquelle, les médecins le préconisent à titre complémentaire dans les régimes amincissants. Non seulement, il élimine déchets, excès ou agents pathogènes, mais il purifie le sang et réduit les cellulites. En effet, il agit directement sur les reins, le foie et la vessie. Des recherches ont démontré l'efficacité de l'aubier de tilleul pour traiter les maladies articulaires caractérisées par l'excès d'acide urique dans le corps. Il a été alors prouvé que le rhumatisme, la goutte et la sciatique se voient atténués à la suite d'une prise d'aubier de tilleul. Par ailleurs, il s'avère que ce dernier permet de traiter les troubles dyspeptiques dont états nauséeux, aérophagie et flatulences. Actuellement, il sert à traiter l'albumine et le diabète à travers des cures peu coûteuses et simples.

    Précautions d'emploi de l'aubier de tilleul

    L'aubier de tilleul contient des éléments sédatifs, nécessitant un dosage adéquat. Il est à noter que le pollen issu du tilleul possède une propriété allergisante, d'où l'importance de l'avis d'un spécialiste pour les personnes hypersensibles.

    Source : http://www.mr-plantes.com/2015/01/aubier-de-tilleul/

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Tilia

    http://www.lesarbres.fr/tilleul.html